Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 03:12

Avec les missions de Paul, la rapide christianisation de l'Asie mineure (Ier et IIème siècle), la vitalité de la pensée des Pères grecs et latins, et le développement de la papauté romaine, on a souvent une vue déséquilibrée de l'expansion du christianisme en oubliant ce qui s'est passé vers l'Est. Or l'Eglise perse, de théologie nestorienne, fut la grande Église d’Orient qui compta à son apogée, au XIIIème siècle, plus de chrétiens que Rome et Byzance réunies.

eglise_perse.jpg

Carte publiée par La Croix.com du vendredi 4 janvier 2013 en rapport à la fête de l'Epiphanie, laquelle commémore la venue légendaire des mages d'Orient à Jérusalem. Les mages étaient des prêtres zoroastriens qui auscultaient les signes du ciel du haut des ziggourats.

 

Marco Polo (1254-1324) mentionna toutes les communautés nestoriennes qu'il rencontra lors de son voyage vers la Chine en suivant la route de la soie : "Il y a une race de gens qui suivent le loi chrétienne, mais non pas ce que commande l'Eglise de Rome, car ils se trompent en plusieurs choses. Ils sont appelés nestoriens. Ils ont un patriarche qu'ils appellent catholicos, et ce patriarche fait des archevêques et les évêques, les abbés et autres prélats, et les envoie partout prêcher, en Inde et en Chine ..." (cartouche au coin en bas et à gauche de la carte).

Partager cet article

Repost 0
Published by d'après La Croix.com - dans le christianisme multicentré
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives