Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 11:18

En 250 ap. JC, afin d'affermir l'unité romaine autour de sa religion, l'empereur Dèce (Décius) décréta une persécution contre les chrétiens qui refusaient de sacrifier aux dieux romains. Il envoya ses ambassadeurs à Ephèse pour faire renier leur foi à sept chrétiens (présentés dans certaines versions comme étant des frères consanguins) qui avaient de hautes charges. Devant leur refus, l'empereur leur fit enlever leurs fortunes et leurs charges, les réduisant ainsi à mendier leur pain. Les découvrant cachés dans une caverne, il donna l'ordre de les emmurer afin qu'ils meurent de faim et de soif.

Les sept frères furent alors pris d'un sommeil qui dura 177 ans * et c'est ainsi que lorsqu'on ouvrit la caverne, on les trouva réveillés, Dieu les ayant ressuscités pour rendre témoignage de la résurrection des morts.

* chiffre manifestement symbolique 100 + 77 ; soixante dix sept (qui double le chiffre 7) indique un long temps. Tu pardonneras 77 fois dit Jésus à Pierre qui lui demandait combien de fois il fallait accorder son pardon.


sept-dormants-ephese-grotte-mont-pionLa grotte considérée comme le lieu de refuge des Dormants et l’église que l’on y avait édifiée furent découvertes à la fin des années 1920 sur le mont Pion, près du site d’Ephèse et de la ville de Selçuk. Les travaux d’excavation permirent également la découverte de plusieurs centaines d’anciennes tombes datant des Ve et VIe siècles, sur lesquelles figuraient de nombreuses inscriptions et prières dédiées au Sept Dormants.


Les premières traces de cette légende édifiante ont été retrouvées dans des manuscrits syriaques anciens datant du Ve et VIe siècles. Grégoire de Tours (au VIe siècle) s’en fait l’écho *, ainsi que Paul Diacre, moine bénédictin d’origine lombarde du VIIIe siècle. On la retrouve dans la célèbre Légende dorée de Jacques de Voragine relatant le martyr de nombreux saints et saintes chrétiens à l’époque romaine. L’homme d’Etat et historien byzantin du Xe siècle Syméon Métaphraste en parle lui aussi.

* Notamment dans De gloria martyrium, ouvrage consacré aux miracles de saints chrétiens. Grégoire de Tours y évoque également l’origine syriaque de l’histoire des Sept Dormants. La version rapportée par Grégoire de Tours proviendrait d’un sermon réalisé par Jacques de Sarug, évêque de Syrie au VIe siècle, qui fut par la suite traduite du syriaque au latin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives