Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 04:07

par Louis Cornu


Au cours de la nuit de l’arrestation de Jésus, il s’affirme lui-même « connu du Grand prêtre »  … et il agit dans le palais de celui-ci comme s’il était chez lui. Au cours de cette nuit, où la prudence est évidemment de règle en cet endroit, une servante portière est chargée de filtrer les entrées ; il pénètre, lui, sans difficulté et peut même, sur un ordre à cette servante, faire admettre un inconnu [ ndlr. Pierre] à qui celle-ci refusait l’entrée. A l’évidence, cette connaissance du Grand prêtre pourrait bien être quelqu’un de sa famille : le fils, petit-fils, neveu … ?


Ce « disciple que Jésus aimait », que nous appellerons dans la suite de notre texte tout simplement le Disciple, est l’auteur du 4ème évangile (Jn 21, 24), et la tradition affirmera qu’il était prêtre (voir articles précédents) et qu’il mourut à la fin du siècle, donc très âgé, connu alors sous l’appellation de « Jean l’Ancien » [ndlr – l’auteur des deuxième et troisième épître de Jean, ou plutôt Jean le Presbytre ? ou encore la même personne dans les deux cas !]. En 30, selon l’évangile de Jean, il paraît déjà autonome, car il peut accueillir quelqu’un chez lui durablement (Jn 19, 27). Il faut lui supposer alors à peu près vingt ans, au minimum ; il serait donc né entre 5 et 10, assez vraisemblablement.


En se définissant comme « disciple que Jésus aimait », il souligne l’affection que Jésus avait pour lui, mais en fait, surtout l'affection que lui-même portait à Jésus. Il affirme également que Jésus aimait Lazare de Béthanie et ses sœurs Marthe et Marie (Jn, 11, 35). Il nous faut donc imaginer en Judée – à Jérusalem, à Béthanie, etc.) un groupe d’amis très liés à Jésus, sans savoir quand et comment les liens d’amitié se sont tissés.


Les évangiles ne couvrent qu’une courte période – deux années de vie publique – au cours de laquelle, selon les synoptiques, Jésus vit essentiellement en Galilée ou régions limitrophes (Syro-Phénicie, Décapole, Gaulanitide, etc.) avant de venir à Jérusalem, quelques jours avant d’être crucifié. Mais le Disciple apporte à ce récit synoptique une correction, en affirmant Jésus présent à Jérusalem, à plusieurs reprises, au cours de ces deux années. En fait, en 28, Jésus a passé plusieurs semaines à Jérusalem et en Judée, à l’occasion de Pâque (Jn 2, 13 ; 4, 3) et il y est revenu brièvement pour Soukot (Jn, 5). En 29, pour Soukot à nouveau, il y est revenu pour plusieurs semaines, plusieurs mois peut-être (Jn 7 à 10). On peut donc estimer que sur les vingt-quatre mois de sa vie publique, Jésus en aura passé en Judée cinq, six … auxquels il faut ajouter un séjour outre-Jourdain, mais à proximité de Jérusalem, entre Hanouka et la résurrection de Lazare, au début de l’année 30. Finalement on peut évaluer à sept mois au total la présence de Jésus en Judée, avant son ultime montée à Jérusalem, soit 30% de sa vie publique.

 

A suivre ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives