Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 19:57

D’après une note de Louis Cornu


François Le Quéré publia en 1994 aux éditions F. X. de Guibert « Recherches sur saint Jean. Qui est Jean ? Le quatrième évangile … l’Apocalypse ». L’éditeur présente ainsi ce livre en 4ème de couverture :


francois_le_quere_jpg.jpg« Cet ouvrage est né il y a plusieurs années, d’une insatisfaction. Celle provoquée par la lecture de beaucoup d’ouvrages spécialisés, qui ont fait naître chez l’auteur le désir d’aller vérifier aux sources le bien-fondé des affirmations selon lesquelles l’œuvre de Jean ne pouvait être que le tardif résultat d’une lente maturation communautaire de la fin du Ier siècle.


A l’encontre de cette hypothèse largement admise sans discussion, l’auteur, au terme de plusieurs années de recherches personnelles, rejoint la thèse défendue par l’évêque anglican Robinson *, et confirmée par Claude Tresmontant, l’abbé Carmignac et Jacqueline Genot-Bismuth (et récemment par Oscar Cullman), d’une rédaction précoce de ce qu’on appelle, à tort sans doute, le quatrième Evangile.
* ndlr - J.A.T. Robinson « Reading the New Testament », qui propose une chronologie haute pour la rédaction des évangile ; soit une date proche de 50 pour l’évangile de Jean !


Page après page, on découvre le témoignage privilégié d’un contemporain, ami personnel de Jésus, au point d’oser se nommer « le disciple que Jésus aimait ». Tout au long de l’Evangile qu’il rédige, il laisse percer la question qu’il se pose à propos du Christ : « Qui est cet homme ? » et c’est devant le tombeau vide qu’il trouve la foi.


Celui que la tradition nomme Jean est un homme discret, qui se veut même disciple en secret, lui qui est proche de la haute société sacerdotale du Temple, Judéen marginal par rapport aux autres apôtres galiléens. Son Evangile ne parle que de ce qu’il a vécu personnellement à l’occasion de ses rencontres avec Jésus. Jean est un homme tellement proche du cœur du Maître qu’il en devient le théologien de l’Amour de Dieu.


Comme pour Claude Tresmontant dans sa récente Enquête sur l’Apocalypse, Jean apparaît à François Le Quéré tellement imprégné de ce temps messianique, qu’il en devient, à son tour, prophète dans l’Apocalypse, rédigée dans la tradition d’Ezéchiel, pour annoncer, comme celui-ci l’avait fait en son temps, la chute prochaine de Jérusalem, cette nouvelle Babylone ».

Partager cet article

Repost 0
Published by François Le Quéré - dans le disciple que Jésus aimait
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives