Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 11:58

par Jean-Claude Barbier (suite à l'article précédent "y a-t-il une "affaire" de la tombe de Jésus ?", dans la série "le tombeau de Talpiot"). Le présent article a été publié le jeudi 31 mai 07 dans les Actualités unitariennes.

Un ossuaire a été découvert en 1941 avec l’inscription gravée " Alexandre fils de Simon " sur un côté, à la craie sur un autre côté les deux noms l’un au dessous de l’autre (ce qui laisse supposer que les ossements des deux personnes citées ont été mis dans l’ossuaire), avec " Cyrène " sur le couvercle et, en prime, sur un côté, un chevron vert. Il se retrouve au fin fond d’un bureau universitaire de Jérusalem et aucun article n’a été publié dessus. Personne ne fit le rapprochement avec Simon de Cyrène (ville de la Libye antique) qui aida Jésus à se relever lors de sa chute sur le chemin du Golgotha. Braves universitaires peu émotifs !


Un autre ossuaire dans une nécropole judéo-chrétienne sous le monastère franciscain de la voie Dominus Flavit porte quant à lui l’inscription " Simon, fils de Jonas ", du nom avec lequel Jésus s’adressa à Pierre. Tout ceci sans qu’aucune conséquence n’en soit tirée : Pierre fut-il enterré à Rome ou à Jérusalem ?  Sur ce point, Michel Benoît propose une autre explication. Barjona était le surnom, en araméen, des zélotes ; l'inscription renverrait donc plutôt à l'un des Douze, Simon le Zélote (Mt. 10, 4).

Dans la même nécropole, un chevron et un point en son milieu est gravé sur un autre ossuaire. Que signifie le chevron ? Braves franciscains dormant sur les certitudes "traditionnelles" enseignées par leur Eglise !


Enfin, cette tombe familiale découverte à Talpiot en juillet 1980, avec 10 ossuaires dont 6 portent des inscriptions gravées : " Jésus fils de Joseph ", etc. Les archéologues ne bronchent toujours pas en disant que les noms de Jésus et de Joseph sont courant au 1er siècle. Certes, mais Jésus fils de Joseph l’est beaucoup moins : 3 fois sur les 900 ossuaires retrouvés dans les 4 km de rayon autour de Jérusalem.
 
L’archéologue de service qui patronna la fouille du site, Amos Kloner, le fit semble-t-il sans enthousiasme particulier puisque, dans son rapport de fouille (publié en 1996 soit 16 ans après !), il ne met pas cette inscription en rapport avec celles des autres ossuaires trouvés sur place. A chacun son ossuaire, ce qui est une aberration méthodologique puisque ceux-ci sont nichés dans des tombeaux de famille.

Mais où donc est la curiosité légendaire des scientifiques ?


ossuaire-de-Joseph--fils-de-Ca--phe.jpg

 l'ossuaire du Grand prêtre Joseph qui fit mettre Jésus à mort pour cause d'agitation politico-religieuse.

Joseph fils de Caïphe ", dont l’ossuaire fut découvert en 1990, en compagnie d’un autre " Caïphe " a, quant à lui, eu plus de chance : tombeau familiale immédiatement identifié comme celui du clan Caïphe et reconnaissance non contestée du dit ossuaire. Il jouit d’une exposition en bonne place au musée de Jérusalem – d’autant plus que son ossuaire est richement décoré comme le rang du défunt l’exigeait.

Pauvre Jésus, dont le mouvement naissant dût vivre clandestinement ...


A suivre dans un prochain message, " Ne boudons pas la tombe de la famille de Jésus "

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans le tombeau de Talpiot
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives